Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.

Publié le par Théâtre du Royaume d'Evette

La pluie qui est tombée en ce dernier jour du mois d'août n'a pas permis l'installation du dispositif dans la cour de l'école. Le lendemain, le soleil revenu, les toiles sont dressés, les projecteurs montés, les bancs et les chaises installés. La cour n'est pas très grande. Compte-tenu de l'espace pris par la scène, elle peut accueillir une soixantaine de spectateurs. De vrais gradins permettraient d'augmenter la capacité d'accueil.

Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.
Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.

Singulièrement, l'acoustique de cette petite cour est parfaite. Les comédiens y prennent du plaisir. Les fantômes des échevins,des marchands de grains, des élèves instituteurs, des gamins de la vieille ville - français, italiens, manouches, espagnols, maghrébins, yougoslaves, polonais... - tous ceux qui y ont vécu se sont installés discrètement aux fenêtres et sur la galerie du premier étage. On ne les entendait pas, on ne les voyait pas, mais ils étaient bien présents.

Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.
Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.
Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.Théâtre à Jules Heidet, la dramaturgie des cours d'école.

Publié dans Dramaturgies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article