Le théâtre et son trouble. Le trou de mémoire.

Publié le par Théâtre du Royaume d'Evette

30/12/12

 

Comme dirait Lacan, le trou de mémoire est une mise en abîme du sujet. Une défaillance impromptue des circuits neuronaux, une panne de réseau (comme dirait EDF). C'est une page de texte qui brûle par le milieu et laisse un trou béant. Sachant qu'un cerveau contient en moyenne 90 milliards de neurones (on en perd 100000 par jour à partir de 25 ans, un comédien de 60 ans en aura perdu environ 1,3 milliard, ça commence à faire!), il est quasiment impossible de trouver d'où vient la panne. D'ailleurs rien ne sert de rechercher le texte perdu, plus on le cherche et moins on le trouve. Il vaut mieux penser à autre chose pour ne pas céder à la panique. Et si rien ne vient, on peut faire appel au partenaire, demander qu'on souffle (c'est normal, il n'y a pas de honte à avoir), prétexter une envie soudaine et quitter la scène pour aller consulter le texte. Néanmoins, il vaut mieux prévenir que guérir.

Voici quelques traitements et remèdes :

- se gaver de vitamines A, C et E ( éviter l'excès d'alcool qui va entraîner un déficit de vitamine B1, responsable de troubles de la mémoire),

- manger des fruits et des légumes,

- entraîner sa mémoire comme un muscle, une page de Racine le matin, la même à l 'envers le soir, ou si vous préférez une page de Corneille,

- effectuer des exercices de simulation de panne avant la représentation,

- apprendre quelques tours de magie pour glisser subrepticement dans sa main les pompes collées à l'intérieur de la manche,

- en attendant la greffe de neurones télécommandés et les lentilles de contact à puce wi-fi, acheter une paire de lunettes numériques sur lesquelles défilera le texte,

- louer un androïde (les japonais en proposent de fort bons) qui mémorisera l'ensemble des dialogues et pourra remplacer au débotté le comédien ou la comédienne défaillante.

Si, malgré tout, vous ne constatez pas d'amélioration : changer d'activité, faites du mime ou du cinéma.

Au fond, le trou de mémoire n'est pas si grave que cela, il fait partie du métier. Mais attention, si vous n'avez pas conscience que vous avez des pertes de mémoire, il faut consulter immédiatement !

N'oubliez pas, nous serons bientôt en 2013. Pour terminer l'année sur un fou rire, voici un trou de mémoire « mémorable » .

 

théâtre amateur belfort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article